Napoléon Hill a demandé une fois à son auditoire , le nombre moyen de fois qu’une personne essaye d’accomplir un objectif avant qu’elle n’abandonne ,
Après plusieurs propositions de l’auditoire, il donne la réponse : moins d’une fois .
La plupart des gens abandonnent avant même d’avoir essayé.

Pourquoi ? : L’appréhension de l’échec.

Steve Jobs expliquait que les entrepreneurs à succès de la Silicone Valley avaient échoué en moyenne 6.4 fois avant de réussir.
Une même étude en France et dans la même période disait que les nouveaux entrepreneurs Français essayent en moyenne 1.2 fois avant d’abandonner.

Je pense sincèrement que nous avons une mauvaise approche face à l’échec.
D’une part parce que nous sommes noyés dans les méthodes de « lutte contre l’échec » ce qui fait que l’alimenter, car trop concentré à résoudre des erreurs et des problèmes.
Sinon l’approche plus tendance, du lâcher prise face à l’échec en le considérant comme une expérience , une opportunité de grandir.
OK J’adhère à cette dernière… Comme le disent si bien les anglosaxons
« FAIL » signifie « First Attempt In Learning » (Première Tentative d’Apprentissage)

Permettez-moi néanmoins de vous proposer une méthode contre intuitive qui permet d’accéder au succès rapidement.
Et non ce n’est pas une méthode en 3 semaines à 9,99 euros « Succès Guaranteed »
Et je me souviens encore des railleries de mes collègues en entendant ma proposition « mais tu vas finir à l’HP à ce rythme ».
ECHOUER BEAUCOUP et VITE .
M Watson l’ancien président d’IBM a dit, « la clé de la réussite réside dans l’échec massif, si vous voulez plus de succès , doubler votre taux d’échec»

Soyez attentifs :
Définissez votre objectif non pas par le nombre de personne que vous persuaderez d’acheter votre produit, votre service , ou de rejoindre votre affaire
Faite de votre objectif le nombre de personne qui vont vous dire NON , faite du NON votre objectif . Pourquoi ?? et bien M Watson vient de vous le dire , c’est la clé du succès.
Donc en faisant du NON , votre objectif , non seulement vous approuverez que les personnes vous disent NON quand il le font , et au contraire vous êtes heureux qu’ils le fassent, ils remplissent vos objectifs .
Cet état d’esprit a 180° aura des conséquences miraculeuses dans votre façon d’avancer, de comprendre et d’accepter le rejet et l’échec.
Vous allez maintenant le visualiser en tant que progrès, vous allez ressentir la victoire, vous allez le chercher plutôt que l’éviter .
En fin de compte c’est juste un jeu de chiffre. Certaines personnes vous diront OUI , d’autres NON, et alors passer à la suivante.

Mettez vous au défi de réaliser ça comme votre premier objectif.
Êtes-vous prêt ? Allez trouver 10 personnes qui vous diront NON dans les 7 prochains jours. Cela peut être , « non merci », « pas moyen », « c’est non ».
Attention les « Peut être « ne compte pas. Pour réussir votre objectif vous devez obtenir 10 NONS fermes et certains. Jim Rhon disait : « conviez les a être les 7 sur 10 qui vous disent NON, comme ça vous pouvez garder la loi de probabilité, la loi des moyennes en mouvement. Donc pour faire ça, présentez-vous à 30 personnes dans les 7 prochains jours.
Car 20 d’entre elles seront toujours en train de bavarder alors que vous effectuerez le processus de suivi. Présenter vos produits et services, et obtenez des NONS.

Les OUIS sont des bonus intéressant.

Cela peut être le plus grand défi que vous aillez à relever, non pas qu’il soit très gros ou difficiles, mais il y a une part de magie incroyable dans le fait d’agir pour soi-même, dans le fait d’avancer et de surmonter assez d’échec pour remporter assez de victoire et avoir la chance de continuer ainsi chaque jour.

Sinon rendez vous à l’HP …