QUOI ?? Comment je sais déjà que je vais manquer mes objectifs commerciaux ?

Selon une étude récente menée par CUniversity, 87% des commerciaux ratent leurs objectifs et mettent en péril leur entreprise, leur job et leur famille.

Lorsque l’on est entrepreneur, commercial ou consultant indépendant, il est usuel de revoir ses objectifs à la baisse à cette période de l’année pour continuer à avoir de la motivation sur le court terme.

Mais si comme ma cliente qui m’a inspirée ce POST, vous faites partie de ces populations, vous faites alors le constat amer que vos objectifs n’étaient sans doute pas du tout réalistes et soit vous regrettez de ne pas avoir été sensibilisé par votre Manager, soit vous vous en voulez d’avoir été utopiste…

Et si le sujet était ailleurs… ?

Si vous continuez à lire ce post, c’est sans doute que vous avez déjà eu des résultats grâce aux premières actions que vous avez entreprises en début d’année mais ceux-ci s’avèrent insuffisant encore.

Et vous êtes en proie au doute d’en produire au niveau des objectifs que vous vous êtes fixés au départ

C’est-à-dire d’aller chercher en vous des ressources supplémentaires pour accomplir vos rêves associés au développement de votre activité.

Voici ci-après quelques conseils pour vous soutenir et faire une différence dans votre façon de transformer VOS DOUTES en opportunité DE REALISER VOS OBJECTIFS dans les quatre derniers mois de l’année :

Conseil n°1 : Cesser de remettre en question votre capacité à réaliser vos objectifs de façon récurrente.

Ce n’est pas que vos objectifs prévus au départ sont inatteignables, c’est parce que vous les remettez en question tout au long de l’année que vous les rendez inatteignables par manque de constance et de maintien de focus.

Pensez à un « éléphant Rose » , même si quelqu’un ne veut pas penser à un éléphant, Rose, il suffit qu’on le lui dise pour que l’image apparaisse dans son esprit.. et + l’esprit vous visualise en train de rater vos objectifs + ça renforce vos croyances que ça va se passer ..

Conseil n°2 : Fixez votre pensée sur vos objectifs

Pour information, les personnes que je connais qui tiennent leurs objectifs dans le temps sont ceux qui les réécrivent tous les matins en se levant et qui les relisent le soir en se couchant. Ce rituel amène leur cerveau à être intentionnel sur leurs objectifs et à y allouer le maximum de ressources en termes de temps, d’énergie, de pensées et même d’argent investis pour obtenir l’objet de leur désir.

C’est une déclinaison de la Méthode coué : Tous les jours, Mr Coué se répétait qu’il allait réussir le concours de l’école Polytechnique … et ça a marché

Conseil n°3 : Développez des objectifs en lien avec vos aspirations les + profondes

Comme vous les remettez en question, il se peut que vos objectifs ne soient en réalité pas des objectifs dans le sens écologique du terme -c’est-à-dire qu’ils ne viennent pas d’une inspiration mais d’un manque- et c’est le temps pendant lequel vous les maintenez qui vous permet de le dire.

En réalité, on ne peut pas aller contre ses valeurs. Tout engagement pris ne sera pas tenu s’il va à l’encontre de ses valeurs hautes et si vos objectifs ne les prennent pas en compte, c’est normal que vous ne puissiez pas les maintenir dans le temps.

Prenez exemple sur la fable de la grenouille et le scorpion:

Un scorpion demanda à une grenouille de le porter sur son dos pour traverser la rivière.

La grenouille, quelque peu interpellée, ayant peur d’être piquée pendant le voyage lui répliqua:

– « Je le ferais bien, mais tu vas me piquer ».

Le scorpion se défendit :

-«  Je peux te l’assurer, je ne le ferai pas ! Je ne suis pas capable de nager, j’ai besoin de toi, je suis en retard et faire cette traversée sur ton dos me fera gagner un temps précieux. »

Le conte du scorpion et la grenouille

Il lui fit comprendre qu’il n’était pas fou, s’il la piquait, ils couleraient tous les deux. « Un peu de bon sens, voyons ! »

La grenouille, prise d’un élan de confiance, acquiesça, c’était OK :

-« Allons-y alors ! »

Le scorpion monta sur son dos, mais à mi-chemin, au plus fort du courant de la rivière, là où les tourbillons sont les plus violents, le scorpion piqua la grenouille avec son dard, ce qui les fit couler tous les deux.

La grenouille, stupéfaite de cet acte de trahison, agonisante, mourante, s’adressa au scorpion :

-« Mais vous m’aviez promis ! »

– « Vous vous attendiez à quoi ? Je suis un scorpion, c’est ma nature ! C’était plus fort que moi…», lui répliqua l’insecte avec assurance.

Tous deux périrent dans cette affreuse aventure.

Conseil n°4 : Un objectif bien défini déclenche de la motivation

Un objectif n’est pas créé pour être réalisé mais pour déclencher dans le présent l’énergie nécessaire pour accomplir sa vision et se mettre en action de façon massive. L’objectif d’un objectif consiste donc à générer en soi l’énergie nécessaire pour transformer sa façon d’être et acquérir une nouvelle faculté. Et c’est cette nouvelle version de vous-même enrichie de cette capacité qui va naturellement réaliser l’objectif que vous vous êtes fixé.

Par exemple, lorsque vous apprenez à faire du vélo. L’objectif n’est pas de faire 100 mètres à vélo..mais  l’objectif est d’acquérir la faculté d’équilibre qui permet de faire n’importe quelle distance en vélo une fois acquise

Conseil n° 5 : Ne pas lâcher l’objectif avant la fin

La majorité des ventes ratées est lié à un abandon précoce. Les ventes ont lieues en général entre le 5ème et le 11ème contact et 48% des commerciaux ne font même pas un premier suivi.

Savoir transformer les objectifs de vos clients pour qu’ils deviennent inspirant pour eux, qu’ils s’engagent avec vous au niveau où vous le souhaitez et qu’ils soient fidélisés jusqu’à atteindre leurs objectifs est donc votre OPPORTUNITE POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS.

Lorsque vous pensez à revoir vos objectifs, c’est à ce moment-là qu’il est utile de vous rappeler vos rêves, vos objectifs et faire preuve de patience car revoir vos objectifs à la baisse sera sans doute beaucoup plus douloureux pour vous sur le long terme. On peut mentir aux autres mais à pas à soi-même et je vous souhaite pas de faire partie de ceux qui à la fin de leur vie ont déclaré majoritairement à Bronnie Ware  «J’aurais aimé avoir le courage de vivre comme je voulais, et pas de vivre la vie qu’on attendait de moi»

Si vous vous reconnaissez pour partie dans ce post, je vous invite à prendre contact avec nous pour réserver un entretien avec un coach et vous aider à définir vos objectifs  ou commandez directement votre coaching sur cette page

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *